Clientèle judiciarisée

L’expression « clientèle judiciarisée » est appliquée à toute personne qui a un casier judiciaire.

Selon les statistiques fournies par le Service de l’identité judiciaire de la Gendramerie royale du Canada, le 13 mai 2009, au Canada plus de 4 millions de personnes avaient un casier judiciaire. Cela représente 14% de la population adulte pour l’ensemble du Canada. Sur la base de ces données, nous estimons que pour le Québec 800 000 personnes âgées de 18 ans ou plus ont un casier judiciaire[1]. Nous estimons que c’est dans une proportion de 35% que ces dernières ont été détenues à un noment ou un autre dans les établissements de détention sous juridiction provinciale ou sous juridiciton fédérale.

La clientèle correctionnelle du Québec[2] (ayant été incarcérée) sous juridiction provinciale ou sous juridiction fédérale est essentiellement masculine (88%) et est représentée particulièrement dans les groupes d’âge qui se situent entre 20 et 39 ans. Elle est très peu scolarisée, plusieurs sont analphabètes fonctionnels et la majorité ne détient pas un diplôme d’études secondaires (60 %). De plus, elle n’a généralement que très peu ou pas d’expérience de travail significative. (Clientèle judiciarisée : son profil et ses besoins, mars 2014).

Les personnes judiciarisées adultes demeurent aptes au travail et possèdent un bon potential à titre de travailleurs. Pour une partie d’entre ells, un encadrement et un soutien adéquats sont nécessaires à leur (ré)insertion en emploi.

[1] Estinations effectuées en fonction des données du Sercice correctionnel du Canada (Faits et chiffres – 2001) et de l’Institut de la statistique du Québec (démographie-2001).

[2]  Profil correctionnel 2007-2008 : la population correctionnelle du Québec : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/services-correctionnels/publications-et-statistiques/profil-population-2007-2008/population-faits-saillants.html